Blog

< Retour

150 autres enfants à la Maternelle “Valencia”!

Jan 13, 2021 | 0 commentaires

Façade principale du nouveau bâtiment

Il me vient à l’esprit plusieurs façons de commencer cette nouvelle année 2021. Et un peu de “Filomena” au Burkina serait l’une d’entre elles, sans aucun doute. Mais la meilleure de toutes est la bénédiction des trois nouvelles salles de classe de la maternelle “Valencia”, qui nous permet d’augmenter de 150 le nombre de bénéficiaires, de 300 à 450 enfants.

Cette extension est le résultat de l’engagement persévérant du Président et de notre cher “Tío Pepe”, paix à son âme. Pendant des années, l’un de nos principaux objectifs était de construire une deuxième maternelle pour augmenter le nombre de bénéficiaires. D’innombrables difficultés nous y ont empêché. Et je dois avouer qu’il est arrivé un moment où j’avais déjà jeté l’éponge… Mais il n’y a rien qui puisse décourager “ces deux-là”, qui ont conçu une extension de la maternelle actuelle, plutôt que d’en construire une deuxième.

Bénédiction d’une des 3 nouvelles salles de classe

La conception d’un petit jeu de tétris (transfert de la maison du gardien et de sa famille, de l’entrepôt et du stationnement des vélos et motos des employés au Centre d’Intégration Scolaire, Professionnelle et Sportive du projet de “Formation des enfants des rues“ inclus) nous a permis de construire les trois nouvelles salles de classe, grâce auxquelles se bénéficient ces 150 nouveaux enfants des familles les plus en besoin de Rimkieta et Zongo, non seulement de l’enseignement pré-scolaire réglementé conformément au Ministère de l’Action sociale, mais aussi, et très principalement d’un programme nutritionnel complet (lait, cacao, céréales, riz, œuf, fruits, pain), de contrôle de la croissance et de supplémentation en vitamines, minéraux et antiparasitaires.

Beaucoup de gens nous demandent pourquoi nous travaillons si dur dans l’éducation préscolaire et ne construisons pas une école. Et la raison en est que la petite enfance est la période la plus vulnérable à la maladie, où, en outre, un régime alimentaire correct est indispensable pour le plein développement de leur cerveau. Ces deux éléments, la santé et la nutrition, ainsi qu’un environnement idéal pour leur formation préscolaire, sont à la base de leur croissance globale nécessaire pour qu’ils soient les futurs femmes et hommes qui dirigeront notre cher Burkina, avec intégrité, sacrifice, générosité et service et amour envers les autres.

Découpe du ruban par le Saama Naaba, représentant le Zongo Naaba

Dans une simple, en raison des mesures de prévention de la contagion du COVID-19 que nous respectons également ici, cérémonie très émouvante, et en présence de tout le personnel, le Saama Naaba (représentant du Zongo Naaba, la principale autorité traditionnelle de Rimkieta), l’architecte, le constructeur, le contrôleur des travaux et M. Fulgence, M. Bellemou et M. Konseibo, notre cher Conseil Consultatif local depuis notre arrivée au Burkina il y a plus de 16 ans, le Père Joseph bénit les salles de classe et l’agrandissement de la cuisine, également nécessaire pour être en mesure de répondre aux besoins des nouveaux enfants.

Le lundi 11 janvier au matin, les pleurs des 150 nouveaux enfants rammènent l’ambiance à la Maternelle Valencia. Les “traditionnels du lieu” les regardent avec une expression qui est un mélange de compassion, parce qu’ils ont déjà été là et savent ce que ça fait, et d’espoir, parce qu’ils se souviennent aussi que dans quelques jours les pleurs céderont la place au rire. Les nouvelles enseignantes, qui ont eu un mois de formation opérationnelle avant l’ouverture des salles de classe, s’efforcent de mettre en pratique leur apprentissage. Et Rihanata et Mme. Hema, directrice et directrice adjointe de la maternelle, supervisent le déroulement de cette première journée de classe avec 450 enfants.

Premier jour de cours dans l’une des nouvelles salles de classe

Ce sont déjà plus de 1300 “rimkietiens” bénéficiant des projets “Formation” (maternelle, bourses scolaires et universitaires, enfants des rues, filles non scolarisées, athlètes et mères…) avec ces 150 nouveaux postes d’école maternelle en cours.

Au final, qui peut penser à une meilleure façon de commencer l’année ? Je remercie chaleureusement tous ceux qui ont apporté leur pierre, en particulier la Fondation “la Caixa”, principal donateur de l’extension, ainsi que toutes les personnes impliquées dans la construction.

Wend na niingi y fa barka ! (“Que Dieu vous bénisse” en mooré, la langue des mossi, la majorité ethnique au Burkina)